Correspondance

Se battre pour en finir

Le lion britannique triomphe

Cette carte postale, montrant le lion britannique dominant l'aigle allemand, était une représentation générique - le mot "Canadiens" pouvait être replacé par le nom d'une autre nationalité ou unité.

Comment se nourrissaient les officiers..

George Parker, un coiffeur qui s'était engagé dans la Force expéditionnaire canadienne en septembre 1915, écrivait à sa femme au sujet de son travail pour le mess de son unité :procurer de la nourriture aux officiers.

Voir le PDF: PDF icon Parker.pdf
ils ne passeront pas

Brantford défie l'ennemi

Cette carte postale, qui utilise la traduction du slogan français de la première guerre mondiale "Ils ne passeront pas", a été imprimé par la ville de Brantford, Ontario, probablement à l'été 1940, quand les armées allemandes faisaient peser la menace réelle d'un franchissement de la Manche.

Toujours l'Angleterre

"Il y aura toujours l'Angleterre"

Cette illustration fait référence à une chanson popularisée par Vera Lynn qui obtînt un succès immédiat en septembre 1939.

Gardiens des mers

La Marine royale canadienne à l'honneur

Ce timbre représente des moissonneuses mais l'illustration rend hommage à la marine.

rougeole

Une recette de guerre

Une des nombreuses cartes postales humoristiques de la Première guerre mondiale, celle-ci fait connaître une recette pour défaire l'Allemagne impériale.

Une lettre de captivité

Les prisonniers de guerre en Allemagne avaient la permission d'envoyer deux lettres-formulaire de ce type chaque mois. Cet aviateur sud-africain a écrit celle-ci a une amie travaillant pour la Croix Rouge canadienne.

Maman a eu un travail recto

Maman a en un travail à la fabrique de munitions

La production de guerre avait besoin de nombreuses femmes pour travailler dans les usines de munitions et d'aviations. Cette carte postale reflète avec humour la transition des femmes de leur foyer au lieu de travail.

Voir le PDF: PDF icon Maman a eu un travail

Pages