Associations caritatives

Des jeux pour les prisonniers de guerre

L'ennui était un des grands défis auquels étaient confrontés les soldats canadiens prisonniers en Allemagne durant la Seconde guerre mondiale, mais les organisations charitables faisaient ce qu'elles pouvaient pour envoyer des jeux pour passer le temps.

Le fonds patriotique canadien de Noël

Le comité franco-belge du Fonds Patriotique Canadien faisait la publicité de ses oeuvres montréalaises avec des images de soldats français des décennies précédentes.

La Croix Rouge en temps de paix comme en temps de guerre

Dans cet appel à soutien, la Croix Rouge du Manitoba rappelait aux vétérans, qu'en tant qu'ex soldats, "ils savaient ce que voulait dire l'emblème de la Croix Rouge". Pour cette raison, ils devaient soutenir le travail de l'organisation pour les soldats blessés et handicapés.

A l'aide des écoles britanniques

En réponse aux bombardements allemands des villes britanniques qui débutât en 1940, les enseignants de Colombie Britanniques établirent un fonds de soutien aux écoliers et enseignants dont les écoles et maisons avaient été détruites.

Voir le PDF: PDF icon BCTF.pdf

A l'aide des prisonniers de guerre

Les Canadiens étaient collecteurs de fonds acharnés durant les deux guerres mondiales, et à tout moment, des groupes essayaient de récolter de l'argent pour des douzaines de causes différentes. Cette loterie avait probablement pour objectif d'envoyer des colis aux prisonniers de guerre canadiens en Allemagne.

Remerciements de la Croix Rouge Canadienne

Des dizaines de milliers de femmes canadiennes ont librement donné de leur temps et de leur énergie pendant les années de guerre, n'espérant rien en retour qu'une carte de remerciement.

Lever des fonds pour les familles d'ex soldats

Cette chanson écrite en l'honneur du Prince de Galles pour sa visite au Canada à la fin de la Première guerre mondiale, devait lever des fonds pour la Commission d'aide aux soldats de l'Ontario, qui assistait les familles d'ex soldat en difficulté financière.

Voir le PDF: PDF icon His Smile.pdf

Loi sur les ouvres de bienfaisance

Cette brochure met en relief les divers aspects de la loi concernant les oeuvres de bienfaisance durant la guerre.

Prendre soin des familles des soldats

Le Fonds Patriotique Canadien a été établi afin d'aider les familles laissées sans ressources par l'enrôlement du soutien de famille. Thomas Murray, un natif de Terre Neuve, s'est enrôlé dans le 212ème Bataillon en août 1915 puis a servi dans le 61ème Bataillon.

Des nouvelles de l'Armée du Salut

Cette lettre d'information mensuelle détaillait le travail de l'Armée du Salut, des centres d'accueil pour les Canadiens sous les drapeaux aux quatres coins du monde à la collecte pour le Fonds de guerre canadien.

Voir le PDF: PDF icon Red Shield.pdf

“Muggins” le chien collecteur de fonds

"Muggins" a permis de collecter plus de $6000 pour la Croix Rouge canadienne à Victoria en Colombie Britannique durant la Première guerre mondiale.

Debout Canadiens! Votre pays est en jeu!

Affranchie en 1941 avec la marque postale "V comme Victoire", cette enveloppe commémorative a été mise aux enchères pour récolter des fonds en faveur des victimes de guerre britanniques.

Hôtel londonien pour soldats de l'Armée du Salut

Durant la Seconde guerre mondiale, l'Armée du Salut faisait fonctionner des douzaines d'installations récréatives pour les Canadiens en uniforme, comme cet ex-hôtel londonien.

L'hôtel des Chevaliers de Columbus à Londres

The Knights of Columbus was one of the many organizations that offered accommodations to servicemen and women on leave during the Second World War. The note on the back reads: "Dear Mother: Got a nice room here for the week-end after arriving in London at 8 o'clock yesterday morning from Glasgow. Love, Bill." Les chevaliers de Columbus étaient l'une des associations à offrir des hébergements aux hommes et femmes sous les drapeaux en permission pendant la Seconde guerre mondiale. La note au dos a le texte suivant : "Chère Mère, j'ai eu une jolie chambre pour la fin de semaine en arrivant à Londres hier à 8h du matin en provenance de Glasgow. Toute mon affection, Bill"

Le tour de Londres avec la YMCA

Le YMCA offrait une visite de Londres aux Canadiens en uniformes, au travers de son "Baraquement Castor" sur le Strand.

Voir le PDF: PDF icon YMCA.pdf

L'Association des proches des prisonniers de guerre canadiens

La lettre d'information de l'Association des proches des prisonniers de guerre canadiens était publiée tous les mois à Montréal.

Du confort pour les soldats

Au cours de la Première guerre mondiale, le YMCA était le principal fournisseur d'articles de conforts pour les soldats. Ces articles étaient souvent distribuées dans baraquements comme celui-ci dans le camp canadien de Witley, au sud de l'Angleterre.

Du ravitaillement pour les troupes sur le front

Au début de la Première guerre mondiale la Commission Canadienne pour le confort sur les champs de bataille était la principale organisation à envoyer des vêtements, de la lecture, des articles hygiéniques et des sucreries aux soldats sur le front.

Des chaussettes pour la France

. Un soldat pouvait rarement avoir trop de paires de chaussettes. Cette oeuvre de charité française avait des bureaux à Paris, Montréal, Toronto et Milwaukee, Wisconsin.

Un guide pour les Canadiens à Londres

Grâce à ce guide, les Canadiens en permission à Londres pouvait trouver des hébergements, des clubs, des centres d'accueil tenus par des associations comme le YMCA, les Chevaliers de Columbus ou encore l'Armée du Salut.

Voir le PDF: PDF icon Leave guide.pdf

Pages