World War II

Comment découvrir Paris

Ce guide décrit les monuments, l’architecture et les attractions touristiques populaires après des soldats alliés à Paris, après la libération de la ville durant la Deuxième guerre mondiale.

Voir le PDF: PDF icon How to see Paris .pdf

Imperial Oil Review, été 1940

Imperial Oil publia ce périodique pour renseigner ses actionnaires et ses employés sur l’industrie pétrolière au Canada, ainsi que sur le rôle de la Imperial Oil dans l’effort de guerre canadien.

Imperial Oil Review, été 1943

Imperial Oil publia ce périodique pour renseigner ses actionnaires et ses employés sur l’industrie pétrolière au Canada, ainsi que sur le rôle de la Imperial Oil dans l’effort de guerre canadien.

Imperial Oil Review, été 1944

Imperial Oil publia ce périodique pour renseigner ses actionnaires et ses employés sur l’industrie pétrolière au Canada, ainsi que sur le rôle de la Imperial Oil dans l’effort de guerre canadien.

Votre périple à travers les rocheuses canadiennes: vers l’ouest!

Pendant la guerre, le Canada tenta d’attirer les touristes américains et leur pouvoir d’achat au pays. Venez faire l’expérience de la nature sauvage des rocheuses canadiennes grâce à la voie Canadian Pacific, comprenant des arrêts dans les hôtels, dans les stations de vacances et dans les attractions touristiques!

Achetez canadien!

Pendant la Seconde guerre mondiale, le gouvernement fédéral fit la promotion énergique d’une stratégie d’achat local, afin de prévenir la fuite de capitaux provoquée par l’achat de biens fabriqués à l’étranger.

Fabriqué au Canada

Ce calque multilingue fut créé en 1943, possiblement pour être posé sur du matériel de guerre canadien, comme des véhicules destinés à l’exportation.

Des cadeaux pratiques pour les soldats au front

Il en incombait aux Canadiens de songer à leurs proches au front et de leur envoyer parfois des cadeaux – achetés, bien sûr, d’entreprises locales.

Une transition tout en douceur

Ces instructions, destinées au personnel militaire des régions d’Hamilton et de Niagara, traitent de questions pratiques telles que le salaire, les vêtements, et les moyens de transport. Elles mettent aussi en garde les soldats rapatriés : «ne ramenez pas d’infections sexuellement transmises au pays».

Apprendre un métier pour l’après-guerre

Un aspect de la stratégie de démobilisation du gouvernement fédéral fut d’offrir des cours de formation à l’emploi aux hommes et aux femmes en uniforme, pour les préparer à la vie d’après-guerre. Le corporal Nelson, du quartier général de l’Aviation royale canadienne (Division des femmes) à Vancouver, décida d’apprendre le métier de tailleur.

Des vétérans honnêtes

A cause des problèmes de fraude liés à l’identification des vétérans, quiconque portait un badge de service militaire après la Seconde guerre mondiale devait aussi présenter des preuves officielles confirmant qu’il y était autorisé.

Rebienvenue au Manitoba

Les bons semblables à cette carte étaient communs après la Première guerre mondiale, mais moins après la Seconde. Cette carte est rare en ce qu’elle fait mention des prisonniers de guerre libérés et ceux étant tombés malades.

Préparer le «cessez-le-feu»

En 1940, la Canadian Legion War Services lança une campagne de financement pour soutenir le travail éducatif et social que l’organisation réalisait pour les hommes en uniforme, pour faciliter leur retour à la vie civile et au marché de l’emploi.

Voir le PDF: PDF icon Help Plan.pdf

La Gratification de service de guerre, 1945

La Gratification des services de guerre, versée lors du congé donné aux hommes et femmes en uniforme, était calculée selon la durée du service au pays et outre-mer. Sur cette fiche de travail, un soldat de l’Île-du-Prince-Édouard détermina que sa gratification était de 668,30$, soit un peu plus de 9100$ aujourd’hui.

Qu’on est bien chez soi !

Une image idyllique du foyer, une sorte de memento qui réconforta les Canadiens en uniforme pendant les longues années de guerre.

La vie au sein de la société civile

Un guide, composé en 1945, traitant de la recherche d’emploi sur le marché d’après-guerre, de l’achat d’une propriété immobilière, et de plusieurs aspects de la réintégration en société civile pour les soldats rapatriés.

La Marine marchande du Canada

Cette brochure décrit les contributions de la Marine marchande du Canada à l’effort de guerre national, et présente les compensations gouvernementales reçues en échange de son service.

L’après-guerre et le marché de l’emploi

Ce manuel décrit les services gouvernementaux offerts aux soldats rapatriés, y compris les programmes de formation professionnelle et les services sociaux, et propose des astuces sur les façons de percer le marché de l’emploi.

Retour au bercail

Cette brochure informe les soldats sur tous les aspects de leur retour au pays, la guerre étant terminée.

Voir le PDF: PDF icon Homeward Bound.pdf

Qu’est-ce que le socialisme démocratique ?

Cette brochure offre une introduction générale au socialisme démocratique, adopté par les pays formant le Commonwealth britannique. Elle fut spécifiquement créée pour la Co-operative Commonwealth Youth Movement, et pour sa section en Saskatchewan.

Pages