World War II

Vous organisez une levée de fonds?

Pendant la Seconde guerre mondiale, le gouvernement fédéral prit le contrôle de la totalité des activités de levée de fonds et les organisateurs de tout événement furent obligés d’obtenir une permission spéciale du ministère des Services nationaux de guerre.

«Canadiens, rassemblons-nous!»

La deuxième campagne canadienne des emprunts de la Victoire fut lancée en 1941 et, pour capter l’intérêt du public, le Ontario Public Relations Committee mit en scène un spectacle à grand déploiement, accompagné d’une chanson thème.

Tricoter pour la victoire

Ce manuel d’artisanat inclut une liste exhaustive des organismes de charité pour femmes au Canada, des patrons pour tout vêtement pour les hommes et femmes en uniformes, ainsi que des «styles pratiques pour les victimes de la guerre ».

Voir le PDF: PDF icon Monarch.pdf

Manuel des porte-paroles de la Croix-Rouge canadienne pour la campagne nationale

Ce manuel offre des instructions aux porte-paroles de la Croix-Rouge canadienne, pour les aider à atteindre leur objectif financier de cinq millions de dollars pour la campagne nationale de 1940. Il comprend de l’information sur la façon dont les dons seront octroyés, ainsi que des extraits de discours incitant les auditeurs à donner.

La Croix-Rouge canadienne en guerre et en paix

Cette brochure décrit les services offerts par la Croix-Rouge canadienne dans le passé, pendant la guerre, et en prévision de la paix prochaine.

Le recyclage du caoutchouc

A partir de 1943, le Japon contrôlait jusqu’au trois-quarts des réserves mondiales de caoutchouc brut. Le recyclage devint ainsi une pratique essentielle à l’effort de guerre des Alliés.

Voir le PDF: PDF icon Scrap rubber.pdf

La guerre en un coup d’œil

Cette brochure réunissant des cartes, servant à la levée de fonds et datée vraisemblablement de 1942, offrait un compendium de renseignements utiles sur les nations en guerre, ainsi que sur leur arsenal, et sur les territoires revendiqués.

Voir le PDF: PDF icon War Map of Europe.pdf

Encourageons la victoire!

Cette carte postale fut envoyée à un soldat, probablement un ancien collègue de Wallaceburg, en Ontario, pour célébrer le succès obtenu lors de la campagne des obligations de la Victoire de 1943.

Un deuxième chez-soi en Écosse

La maison Scottish Rest Home for Serviceman, que ce soldat torontois visita en 1942, fut établie par le Club Rotary d’Édimbourg en juin 1940; deux ans plus tard, plus de 30 000 hommes en uniforme y avaient séjourné.

L’Empire britannique débarque en Grande-Bretagne

Pendant la Seconde guerre mondiale, des centaines de milliers d’hommes et de femmes arrivèrent en Grande-Bretagne en provenance de tous les coins de l’Empire britannique, ce qui nécessita un énorme effort de la part des bénévoles pour assurer leur bien-être lors de leur congé, et prévenir tout problème.

En congé à Londres

Le soldat en congé à Londres avait accès à un éventail de choses à faire, et le YMCA pouvait lui fournir de l’information ainsi que de l’aide pour se loger, se nourrir et se divertir.

Raid sur Toronto!

Complétés lors d’un exercice de raid aérien en 1942, ces rapports supposent que des bombes aient été relâchées sur Castlewood et Roselawn, Glengrove et Duplex, et Roehampton et Banff – et que le 534 Avenue Roselawn ait été la proie des flammes.

La mise en application des coupures de courant

Même si les risques d’une attaque aérienne au Canada semblaient réduits, les règlements établis par les Defence of Canada Regulations octroyaient aux autorités des pouvoirs spéciaux pour imposer une panne durant les exercices de raids aériens.

Se préparer aux attaques aériennes

La riposte à une attaque aérienne sur la ville de Thorold, en Ontario, fut planifiée avec une précision toute militaire, mais les plans ne furent heureusement jamais mis en action.

Voir le PDF: PDF icon Thorold ARP.pdf

La poésie au service du recrutement

Le genre poétique fut exploité de plusieurs manières pendant la Seconde guerre mondiale – y compris pour recruter les bénévoles de la défense antiaérienne.

Devenir un consommateur averti

Cette simple brochure, publiée à Saint Jean au Nouveau-Brunswick, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de pamphlets offrant aux femmes de la publicité ainsi que des astuces sur la façon de gérer les pénuries de temps de guerre.

Voir le PDF: PDF icon Homemaker.pdf

Le lèche-vitrine pendant la guerre

Ces photos, peut-être prises à Vancouver, montrent un étalage consacré à la publicité encourageant l’achat de timbres d’épargne de guerre.

La guerre si loin…

Du fait que les combats avaient lieu dans des régions méconnues des Canadiens, les cartes géographiques des zones de guerre étaient particulièrement populaires, puisqu’elles vulgarisaient des événements complexes et permettaient aux civils de bien comprendre les dernières nouvelles en provenance du front.

Permis d’essence et livret de coupons de rationnement

La consommation d’essence était contrôlée au Canada pendant la guerre, grâce à l’emploi de livrets de coupons de rationnement comme celui-ci.

Un guide de Londres pour les visiteurs alliés

Ce guide de Londres décrit tout ce que la capitale a à offrir aux visiteurs alliés, des musées aux voies ferrées souterraines, en passant par ses théâtres, et ce même pendant la guerre.

Pages