World War II

Aux électeurs du Nouveau-Brunswick

L’élection provinciale au Nouveau-Brunswick, tenue le 20 novembre 1939, vit le retour au pouvoir des libéraux d’Allison Dysart, qui promit aux électeurs de maintenir le cap alors que le pays entrait en guerre.

Des vitamines pour les combattants

« La santé d’une nation est l’une de ses forces » – et lorsque les rations entraînaient des carences nutritionnelles, des suppléments vitaminiques étaient employés afin de préserver la santé des troupes alliées.

Voir le PDF: PDF icon Alphamin.pdf

Les Femmes de la Anglican Missionary Society

Comme pratiquement toutes les organisations canadiennes, la Woman’s Auxiliary ajoute l’effort de guerre à ses préoccupations caritatives pendant la Deuxième guerre mondiale, et documenta ses initiatives dans ce magazine mensuel.

Voir le PDF: PDF icon The Living Message.pdf

L’Ordre du service divin pour l’armée canadienne

Le déroulement du service tel qu’offert à l’armée canadienne à chaque occasion, excepté lors du service religieux régulier.

L’École du dimanche et la fête des mères

Cette carte de don, destinée aux enfants ontariens, amalgame plusieurs thèmes, notamment la fête des mères, la religion, ainsi que la nécessité de vaincre l’Allemagne nazie.

Des prières pour les soldats, les marins et les aviateurs

Avec le soutien de l’archevêque de Québec, les Chevaliers de Colomb publièrent ce livre de prières quelques mois après le début de la Seconde guerre mondiale.

Voir le PDF: PDF icon Livre de prieres.pdf

Exprimer sa reconnaissance pour la paix

En mai 1945, à travers le monde allié, des communautés telles que celle de Chesley en Ontario se réunirent afin d’exprimer leur gratitude pour la défaite de l’Allemagne nazie.

Le Jour J…Dix ans plus tard

Les vétérans de Gravenhurst en Ontario organisèrent un service religieux à l’occasion du dixième anniversaire de l’invasion de la Normandie.

Le 8 mai 1945 à Edmonton

La capitale de l’Alberta célébra la victoire contre l’Allemagne nazie en organisant une cérémonie publique d’action de grâce en mai 1945.

Des minéraux stratégiques

Les employés de HBM&S traitaient du zinc, du cuivre et du cadmium, tandis que le magazine de la compagnie les gardait non seulement informés des nouvelles concernant l’entreprise, mais leur rappelait aussi que leur travail était essentiel à l’effort de guerre.

Voir le PDF: PDF icon Northern Lights.pdf

Donner un coup de main à la ferme

Puisqu'un grand nombre de travailleurs agricoles avaient revêtu l’uniforme pendant la Deuxième guerre mondiale, les fermiers ontariens ressentaient un criant besoin d’aide aux récoltes – comme en témoigne cet appel aux «commerçants, professionnels, retraités, travailleurs industriels, femmes au foyer et aux jeunes hommes vivant toujours à domicile».

Voir le PDF: PDF icon Farm Commando.pdf

L’imprimerie en période de guerre

Cette publication commémorative que conçut une entreprise d’impression et de lithographie de Winnipeg fait honneur aux employés qui s’étaient portés volontaires au service militaire et décrit les activités de la compagnie en temps de guerre.

Voir le PDF: PDF icon Home and Abroad.pdf

Qu’est-ce qui cloche avec la politique fiscale canadienne ?

Cette allocution de G.S. Thorvaldson contraste les années de guerre, lors desquelles l’impôt représentait un «devoir patriotique», et les périodes de paix, alors que les taxes deviennent désormais «un problème social et économique». Il soutint que les grandes entreprises en tiraient le meilleur profit dans les deux scénarios.

Voir le PDF: PDF icon ITPA.pdf

Le coût de la guerre

Suite à la réalisation que le Canada ferait face à des dépenses sans précédent, excédant même celles qu’entraîna la Première guerre mondiale, une banque offrit une analyse réaliste du problème de la croissance de la dette de guerre tel qu’il se présentait au début de la Seconde guerre mondiale.

Voir le PDF: PDF icon BNS War Debt.pdf

Halifax alimente la guerre

Obligée de maintenir le secret durant la Seconde guerre mondiale, la Nova Scotia Light and Power pu par la suite dévoiler son rôle dans l’effort militaire grâce à une série d’émissions de radio, résumées en un magazine souvenir illustré en 1946.

Le travail pendant la guerre à Listowel

Fondée en décembre 1941, la Listowel Wartime Men’s Association était impliquée dans une variété de causes charitables. Dans le cas ci-joint, l’association remercie un entrepreneur local d’avoir offert à l’effort de guerre les recettes hebdomadaires du théâtre Capitol.

Vingt dons de sang

Pendant la Deuxième guerre mondiale, le don sanguin représentait un acte patriotique, et l’accumulation de vingt dons par Mark Laversohn fut reconnue par un certificat spécial.

Le besoin de sang

Grâce aux avancées médicales et technologiques dans le domaine des transfusions sanguines pendant la Première guerre mondiale, le sang put être entreposé et envoyé de façon plus sécuritaire pendant la Seconde guerre mondiale – entraînant un besoin grandissant de donneurs.

Un donateur d’emprunts de la Victoire

La Seconde guerre mondiale se conclut en août 1945, mais le 9e emprunt de la Victoire continua d’attirer le soutient des Canadiens en octobre et en novembre.

Donner le don de vie

Le don de sang était d’une importance encore plus grande en temps de guerre qu’en période de paix, à cause des besoins de «transfusions d’urgence aux forces de Sa Majesté ainsi qu’aux civils victimes de la guerre».

Voir le PDF: PDF icon Blood donor book.pdf

Pages