World War I

«Le Jardin des valeureux»

Cette chanson fut publiée une dizaine d’années avant que le Monument commémoratif de guerre à Ottawa n’eût été complété. Les bénéfices des ventes de cette carte furent remis à la Légion canadienne.

Les sept cent un morts du comté de Brant

Le sculpteur Walter Allward avait complété le mémorial Bell à Brantford et travaillait sur le mémorial canadien à Vimy en France, lorsque son monument commémoratif aux morts du comté de Brant dans le sud de l’Ontario fut dévoilé. Les restrictions budgétaires firent en sorte que les figures allégoriques imaginées ne purent être ajoutées à temps.

Voir le PDF: PDF icon Brant War memorial.pdf

Le sacrifice d’une nation

Cette affiche, distribuée par un journal torontois, célèbre le dévoilement du Monument commémoratif de guerre à Ottawa quelques mois avant le début de la Seconde guerre mondiale.

Exposition sur les tableaux de mémoriaux de guerre canadiens

Ce guide de l’exposition de toiles de monuments commémoratifs canadiens, organisée en 1920, inclut un catalogue de la collection et des photos des œuvres.

Un programme pour la paix et une célébration de la victoire

Ce programme, probablement produit vers la fin de l’année 1918, décrit une parade et un service célébrant l’armistice de la Première guerre mondiale.

«Serviteur de Dieu, merci!»

Merton Crawford, du Nouveau-Brunswick, s’enrôla dans les Canadian Mounted Rifles en mars 1915, et fut porté disparu au front pendant les dernières semaines de la campagne de la Somme en 1916.

L’Association du 48e bataillon du Corps expéditionnaire canadien

Le 48e batallion fut mobilisé à Victoria, en Colombie-Britannique, en novembre 1914, et fut rebaptisé 3rd Pioneer Battalion avant d’atteindre le front occidental au printemps 1916. Les vétérans de cette unité se rencontrèrent lors de célébrations annuelles jusque dans les années 50.

Une communauté honore ses morts

Lorsque le mémorial de Pugwash fut dévoilé en 1922, la brochure souvenir cita non seulement les victimes originaires de la région, mais aussi les noms des individus ayant contribué financièrement au fonds du mémorial, et les montants donnés.

Retour à la crête de Vimy

Ce livret bilingue fut offert aux visiteurs quatre ans avant l’inauguration du mémorial de Vimy, et fut distribué jusqu’à ce que l’armée nazie envahissante confisque le reste des copies en 1940.

Voir le PDF: PDF icon Vimy.pdf

Les mitrailleurs à Winnipeg

Pour ce programme souvenir amusant, les officiers du Corps des mitrailleurs canadiens mirent leur expérience de guerre au service de l’humour.

Disparu à la tranchée Régina

Frank Elvin, de Guelph en Ontario, n’avait pas même vingt ans lorsqu’il disparut au front lors de la phase finale de la bataille de la Somme en octobre 1916. La date indiquée sur la carte réfère probablement à celle de la notification officielle auprès de la famille.

Voir le PDF: PDF icon Elvin card.pdf

Noël dans les tranchées

Ce soldat écrit qu’il «tenait encore le coup» lors des fêtes de 1917. A-t-il survécu à la guerre ?

Un voyage sur les rails

Ce simple poème esquisse les pensées d’un soldat de la Première guerre mondiale alors qu’il prenait le train pour quitter la Grande-Bretagne.

Que Dieu protège nos hommes

Suite à une reformulation minutieuse, l’hymne nationale britannique «God Save the King» fut transformée en un hommage aux soldats en guerre.

Proclamez la paix

Le retour de la paix en 1918 fut un événement mémorable – si mémorable, que des cartes commémoratives spéciales furent imprimées et vendues pour souligner l’occasion.

Le sport au front

Suite à un après-midi de compétitions, variant de la course à pied à la lutte à dos de cheval, les hommes de la 1st Canadian Field Ambulance furent récompensés d’un concert donné par la troupe de comédiens de l’Infanterie légère canadienne de la Princesse Patricia.

Le recyclage, façon Première guerre mondiale

Alors que les Canadiens se retiraient de la Grande-Bretagne après la Première guerre mondiale, on ressentit le besoin d’épuiser certaines ressources – cette carte d’invitation à une danse du troisième bataillon de réserve canadien, prévue en mars 1919, fut imprimée au dos d’un permis de congé octroyé au soldat torontois Charles Kinsey, en janvier 1918.

Des chansons patriotiques

Présentant un assortiment typique de partitions et de brochures de recrutement, ce dépliant contient des hymnes traditionnels et des chansons plus récentes.

Voir le PDF: PDF icon Patriotic Songs.pdf

Un recueil de chansons pour les soldats canadiens

Cette collection de chansons militaires provenant du Y.M.C.A. fournit les paroles d’hymnes nationaux, de chansons d’origines écossaise comme hawaïenne, ainsi que de chansons d’inspiration religieuse.

Le livre des proverbes antigermaniques

«Contenant plusieurs proverbes appelant à la destruction de l’arrogance de l’Allemagne, de sa tyrannie, vilenie, de sa scélératesse et de son militarisme odieux».

Pages