World War I

La deuxième bataille d'Ypres

Ces soies étaient souvent offertes comme cadeaux promotionnels de collection dans des paquets de cigarette. Celles-ci faisaient référence aux villages près d'Ypres où la Force Expéditionnaire Canadienne connût son baptême du feu au printemps 1915.

exemption

Exemption

Carl Atkins a été exempté au nom de la loi sur le service militaire en raison de son incapacité physique pour le service armé.

Voir le PDF: PDF icon exemption
Maison Peel

Club du roi Georges et de la reine Mary

Cette feuille était distribuée comme présentation d'un club de repos pour les soldats de l'Empire durant la Première guerre mondiale.

Voir le PDF: PDF icon Maison Peel
Appel de son pays

A l'appel de son pays

Une image patriotique classique de la Première guerre mondiale, par l'artiste britannique Cyril Cuneo.

Laissez passer

Laissez-Passer militaire, 1917

Il a été délivré ce laissez-passer Fleetwood Berry de Meaford, Ontario, afin qu'il s'absente de son cantonnement à Toronto en 1917. Des laissez-passer identiques étaient délivrés aux soldats en permission.

La question navale

La défense canadienne et la question navale

Dès les années 1890, les canadiens débattaient de la question navale, un sujet de plus en plus contentieux en l'absence de consensus national claire et qui contribuât à la chute du gouvernement Wilfrid Laurier en 1911. Ce tract prend acte de la résurgence de la question navale en tant que sujet central de débat au début de la première guerre mondiale, alors que les canadiens étaient confrontés à un problème de défense immédiat.

Voir le PDF: PDF icon La question navale

Notes sur les tactiques de la guerre de tranchées

Un Brigadier Major du Corps des Ingénieurs Royaux présente un aperçu approfondi des tactiques de la guerre de tranchées, mettant l'accent sur la coopération entre l'infanterie et les ingénieurs.

Exercices pour le fusil Ross

Un manuel d'entraînement pour le fusil Ross, avec des exercices de combat.

Voir le PDF: PDF icon Manuel fusil Ross
Votre carrière militaire

Votre pays a besoin de vous!

Au moment où les volontaires devenaient de plus en plus difficile à trouver, les recruteurs de London, Ontario, essayèrent de mettre une lumière positive que l'enrôlement.

Un mariage outre mer

Lorsqu'un soldat canadien se mariait outre mer, il était important que les papiers administratifs soient soumis aux autorités compétences, afin de s'assurer que la paie et les allocations étaient créditées à la bonne personne.

Rejoignez les ingénieurs canadiens!

Cette carte postale qui reprend un discours du premier ministre David Lloyd George et une illustration fameuse du magazine "Punch" commémorant la deuxième bataille d'Ypres, pouvait être utilisé pour encourager l'enrôlement dans n'importe quelle unité. contre toute attente, Hopkins rejoignit plus tard le 86ème Bataillon plutôt que le Premier corps de Troupe de Campagne des Ingénieurs.

Dîner de Noël, 1918

Le personnel du dépôt de démobilisation canadien de Buxton a rendu les festivités de Noël 1918 les plus agréables possibles, conscient que les soldats voulaient désespérément regagner leur foyer.

Rations pour un soldat permissionnaire

Les soldats en permission étaient munis de livrets de rationnement, afin qu'ils ne soient pas redevables des rations de leur hôtes civils.

titre

Recette en temps de guerre

Ce livre a pour objectif de fournir des idées de repas pour les institutions plus que pour les foyers. Durant la Seconde guerre mondiale, il a été consulté par une entreprise de distribution alimentaire de Guelph, Ontario.

Rejoignez le 150ème bataillon

"On ne s’embète pas ici! Venez donc avec nous dans le 150ème Bataillon" - une carte postale pour le recrutement dessinée par l'artiste Louis Keene et expédiée depuis Amherst, Nouvelle Ecosse, où l'unité montréalaise s’entraînait.

L'adieu à un conscrit de Montréal

Ce message a été adressé en juin 1918 à Paul St Louis, conscrit du CEF: "Des saluts de tout tes amis, tous les joueurs de base-ball et tous les autres."

Anniversaire du 11 Novembre, Mons

« Souvenir d’une Montoise à un brave Canadien. Marie à son ami Darc, le 11-11-1919. »

Pages