Des vétérans honnêtes

A cause des problèmes de fraude liés à l’identification des vétérans, quiconque portait un badge de service militaire après la Seconde guerre mondiale devait aussi présenter des preuves officielles confirmant qu’il y était autorisé.

T.K. McDougall for Chief of the Air Staff, Royal Canadian Air Force, Ottawa, Ontario, to F/L D.A. Ward, Fort William, Ontario, 1 December 1945

War, Memory and Popular Culture Archives - The University of Western Ontario - London, Ontario
t.l.s., 20.1cm x 25.2cm