Travailler

Des minéraux stratégiques

Les employés de HBM&S traitaient du zinc, du cuivre et du cadmium, tandis que le magazine de la compagnie les gardait non seulement informés des nouvelles concernant l’entreprise, mais leur rappelait aussi que leur travail était essentiel à l’effort de guerre.

Voir le PDF: Northern Lights.pdf

Donner un coup de main à la ferme

Puisqu'un grand nombre de travailleurs agricoles avaient revêtu l’uniforme pendant la Deuxième guerre mondiale, les fermiers ontariens ressentaient un criant besoin d’aide aux récoltes – comme en témoigne cet appel aux «commerçants, professionnels, retraités, travailleurs industriels, femmes au foyer et aux jeunes hommes vivant toujours à domicile».

Voir le PDF: Farm Commando.pdf

L’imprimerie en période de guerre

Cette publication commémorative que conçut une entreprise d’impression et de lithographie de Winnipeg fait honneur aux employés qui s’étaient portés volontaires au service militaire et décrit les activités de la compagnie en temps de guerre.

Voir le PDF: Home and Abroad.pdf

Qu’est-ce qui cloche avec la politique fiscale canadienne ?

Cette allocution de G.S. Thorvaldson contraste les années de guerre, lors desquelles l’impôt représentait un «devoir patriotique», et les périodes de paix, alors que les taxes deviennent désormais «un problème social et économique». Il soutint que les grandes entreprises en tiraient le meilleur profit dans les deux scénarios.

Voir le PDF: ITPA.pdf

Alimenter la cause de la justice

En 1918, en reconnaissance de l’importance de l’alimentation dans l’effort de guerre allié, la province de l’Île-du-Prince-Édouard désigna la semaine du 22 avril comme «une semaine de dévouement et de préparation» à la prochaine saison des semis.

Le coût de la guerre

Suite à la réalisation que le Canada ferait face à des dépenses sans précédent, excédant même celles qu’entraîna la Première guerre mondiale, une banque offrit une analyse réaliste du problème de la croissance de la dette de guerre tel qu’il se présentait au début de la Seconde guerre mondiale.

Voir le PDF: BNS War Debt.pdf

Le Scandale des contrats militaires

Cette collection des War Contract Scandals, dont l’enquête fut menée par le Public Accounts Committee, fut rendue publique par le Parti libéral afin de démontrer la mauvaise gestion de milliers de dollars, dépensés en achat d’équipements défectueux tels que des chevaux inaptes au service, des médicaments au prix excessif, des jumelles de piètre qualité, des sous-marins que d'autres gouvernements jugèrent en mauvaise condition, ainsi que des pelles-boucliers, connues sous le nom de «shield-shovel». La collection publie aussi les résultats des enquêtes que réalisa un comité spécial nommé « Boot Committee ».

Halifax alimente la guerre

Obligée de maintenir le secret durant la Seconde guerre mondiale, la Nova Scotia Light and Power pu par la suite dévoiler son rôle dans l’effort militaire grâce à une série d’émissions de radio, résumées en un magazine souvenir illustré en 1946.

Et si je perdais mon emploi?

La Seconde guerre mondiale entraîna de nombreux changements au Canada, y compris la création d’un programme d’assurance-emploi. Cette brochure décrit ce qui pouvait être considéré, à l’époque, comme un système révolutionnaire de bien-être social .

Voir le PDF: Unemp Ins Fr.pdf

Des coupes budgétaires en temps de guerre

Au cours de la Seconde guerre mondiale, les exigences de l'économie de guerre signifiaient que les tâches non essentiels -comme les assurances sur certaines opérations financières- soient réduites.

Sans emploi

La Deuxième guerre mondiale avait apporté le plein emploi au Canada mais aussi la loi sur l'assurance chômage. Cette carte indiquait que Ethel Cooper avait reçu un livret d’assurance chômage après avoir cessé de travailler dans une usine de munitions de la région de Toronto.

Daniel McDonald, étranger et ennemi?

Durant la première guerre mondiale, les biens des étrangers ennemis pouvaient être saisis par le gouvernement fédéral -une possibilité qui générait du travail supplémentaire pour les tribunaux et les professions de justice.

Les industries de guerre au Manitoba

Cette publication gouvernementale présentait les succès de l'industrie du Manitoba, tel que la firme d'aviation des frères MacDonald de Winipeg, qui assemblait le bi-moteur Avro Anson utilisée par l'aviation du Commonwealth britannique.

Voir le PDF: MB Indl Topics.pdf

Le Téléphone en guerre

Ce magazine bimensuel comprenait des articles sur les précautions contre les raids anti aériens, l'entrainement militaires des opérateurs, les employés sous les uniformes et d'autres activités charitables.

L'appel du Manitoba

L'émission mensuelle de la radio publique du Manitoba était toujours alimentée par la guerre : lettres de personnes en service actif, récit d'actions de collecte de fonds, des reportages de guerre de la BBC, des informations sur le travail de la Croix rouge et d'autres associations de bénévoles, et d'autres histoires individuelles couvrant différents aspects de l'effort de guerre.

Au service de l'économie de guerre

Charles McGrath avait la responsabilité de l'approvisionnement en essence du Canada pendant la Première guerre. Il aborde dans ce discours les différentes manières d'aider l'économie de guerre.

Les profiteurs et les fraudes

Le Parti Libéral a diffusé cette brochure sur les profiteurs de guerre, les arrangements entre amis et les fraudes dans la fabrication et la vente de munition pour l'effort de guerre canadien afin d’embarrasser le gouvernement conservateur.

Voir le PDF: Shell and Fuse.pdf

Les finances canadiennes : une réponse

Dans cette brochure, qui est en bien des points une réponse au travail publié précédemment par O.D Skelton sous le même titre, les finances canadiennes sont examinées dans la spectre plus large (de 1913 à 1926) afin d'avoir une perspective correcte de leur état après la guerre.

Les finances canadiennes

Dans cette brochure, O.D Skelton décrit la situation de finances canadiennes après 4 ans d'efforts de guerre. Il met l'accent sur le besoin de vigilance économique de tous les Canadiens.

La déclaration de Hyde Park- une prise de position de William Lyon Mackenzie King

La déclaration de Hyde Pak en 1941 donne le détail d'un accord entre les Etats-unis et le Canada qui permettait aux produits américains manufacturés au Canada et à destination de la Grande Bretagne d'être inclus dans des contrats à paiements échelonnés. Les Etats-unis, neutre à ce moment là, adoptèrent une loi permettant la production de matériels de guerre pour les pays alliés, dont le paiement se ferait postérieurement. Le gouvernement King craignait que cela détournerait les achats britanniques du Canada vers les Etats-unis, Roosevelt et King ont proclamé cette Déclaration de Hyde Park afin d'apaiser cette crainte.

Pages