Financer l'effort de guerre

« Où va votre argent ? »

Le gouvernement fédéral employa toutes sortes de tactiques pour convaincre les Canadiens de contribuer au financement de la Seconde guerre mondiale – y compris des personnages de bandes-dessinées de Walt Disney.

Un donateur d’emprunts de la Victoire

La Seconde guerre mondiale se conclut en août 1945, mais le 9e emprunt de la Victoire continua d’attirer le soutient des Canadiens en octobre et en novembre.

«Canadiens, rassemblons-nous!»

La deuxième campagne canadienne des emprunts de la Victoire fut lancée en 1941 et, pour capter l’intérêt du public, le Ontario Public Relations Committee mit en scène un spectacle à grand déploiement, accompagné d’une chanson thème.

Les obligations de la Victoire en vente!

Comme ce fut le cas pour les campagnes précédentes, la campagne d’emprunts de la Victoire de 1918 dépendait des milliers de bénévoles locaux, comme organisateurs et solliciteurs.

Dr Scrimger, VC

Ce timbre d’épargne de guerre honorait le Capitaine Francis Scrimger de Montréal, qui se vit décerner la croix de Victoria lors de la seconde bataille d’Ypres en avril 1915.

Épargner pour la guerre

Avec des taux d’intérêts fluctuant entre 5 et 5.5%, les emprunts de la Victoire du Canada représentaient des investissements judicieux, et une excellente occasion de faire preuve de patriotisme en supportant l’effort de guerre.

Voir le PDF: Canadian War Loans.pdf

La campagne d’emprunts de la Victoire de 1917

Ce livret précise que les revenus générés par la campagne d’emprunts de la Victoire de 1917 ne serviraient qu’aux dépenses militaires, et ne seraient dépensés qu’au Canada.

Encourageons la victoire!

Cette carte postale fut envoyée à un soldat, probablement un ancien collègue de Wallaceburg, en Ontario, pour célébrer le succès obtenu lors de la campagne des obligations de la Victoire de 1943.

Un autre emprunt de la Victoire

Afin de convaincre les gens d’offrir leur soutient au dernier emprunt de la Victoire, les organisateurs en Nouvelle-Écosse donnèrent un aperçu de la façon dont les investissements précédents avaient été mis à profit.

Pour votre banquier

Afin de simplifier le processus de souscription pour le 4ème emprunt de la Victoire, le gouvernement fédéral fournissait cette lettre type, qui pouvait être remplie et soumise auprès de n'importe quelle banque.

Un dernier emprunt pour la victoire

La Première guerre était terminée mais cette publicité de 1919 rappelait qu'il restait des factures à payer et un Emprunt pour la Victoire à soutenir.

La paix - et un autre emprunt pour la Victoire

Bien qu'un armistice mit fin à la Première guerre mondiale en novembre 1918, les dépenses de guerre continuaient pour démobiliser les soldats, pour envoyer de la nourriture dans les régions dévastés de l'Europe et pour les programmes des vétérans. En 1919, les Canadiens furent sollicités à nouveau pour un emprunt de guerre.

Voir le PDF: Emprunt 1919.pdf

Économiser et soutenir la guerre

Au cours de la Seconde guerre mondiale, même les enfants étaient mis à contribution pour l'effort de guerre.Un enfant pouvait acheter des bons d'épargne de guerre pour 25 cents pièce; après avoir atteint la somme de 4$ en bons ils pouvaient faire parvenir ce formulaire au gouvernement fédéral et recevoir un bon équivalent à 5$.

Voir le PDF: War Savings Stamps.pdf

Le soutien des élèves à l'emprunt de la Victoire

Le lycéen de l'Ontario Ross Densmore était l'un des dizaines de milliers de souscripteurs à l'emprunt de la Victoire, la septième campagne du genre au Canada durant la Seconde guerre mondiale.

Fonds des Services de guerre canadien, campagne de 1941

Cette lettre le total impressionnant des fonds récoltés dans la campagne pour les services de la Légion Canadienne, l'IODE, l'Armée du Salut, le YMCA et le YWCA: plus de 613,000 $ en Colombie Britannique et plus de 7,2 millions $ (106 millions de $ de 2012) sur l’ensemble du territoire canadien.

Un poignard en argent dans le coeur de Berlin

La troisième campagne d'obligations de la Victoire -symbolisé par un poignard de commando- avait pour objectif de récolter 750 millions de dollars. Elle en rapportât 991 grâce aux idées ingénieuses suggérées par cette brochure.

Voir le PDF: 3rd Victory Loan.pdf

300 millions de dollars pour l'effort de guerre

La Première guerre mondiale était terminée lorsque cette campagne d'obligations de la Victoire a été lancée, mais il y avait toujours des factures à régler.

Voir le PDF: 3rd Victory Loan.pdf

Achetez de l'épargne de guerre!

L'encouragement à investir dans dans l'effort de guerre était présent partout, comme dans ce tampon encreur d'une compagnie d'assurance de Guelph, Ontario.

Parade pour les Obligations de la Victoire

Le thème de la 7ème campagne des Obligations pour la Victoire, qui s'est ouverte en octobre 1944, était "Investir dans la Victoire". Il y a eu 9 campagnes au total et elles ont rapporté près de 12 milliards de dollars.

Rassemble-toi Canada!

"Rassemble-toi Canada" était une revue musicale composée et interprétée en soutien aux campagnes d'obligations de la Victoire durant la Seconde guerre mondiale.

Voir le PDF: pulltogether.pdf

Pages