Musique

"Au côté de la Grande-Bretagne nous irons"

Dans la longue lignée des chansons patriotiques à propos de la mère-patrie, ce morceau de Miller était chanté par l'un des chanteurs les plus populaires de son temps.

Se rallier autour du drapeau

Cette chanson était dédiée aux contingents canadiens outre-mer, et fut publiée en un temps où nul ne savait combien d'unités canadiennes seraient envoyées au front.

Voir le PDF: PDF icon Best Old Flag.pdf

Une chanson de marche canadienne

Cette précoce chanson patriotique commençait avec une sonnante référence aux appels du clairon "des chutes du Niagara aux récifs d'Halifax".

Voir le PDF: PDF icon Soldier Lad.pdf

En chantant avec les vétérans

Quand les vétérans de la Première guerre se retrouvaient, ils reprenaient souvent les chants qu'ils avaient pratiqués sous l'uniforme : We are Fred Karno's Army," "Far, far from Ypres," "There's a Little Wet Home in the Trench," "Madame, Your Beer's No Bon" et sans doute d'autres dont les paroles ne pouvaient être reprises en galante compagnie.

Voir le PDF: PDF icon Legion songbook.pdf

La Canadienne n'a jamais peur

Cette chanson publiée à titre privé présentait la femme canadienne aux côtés des hommes sur la ligne de front, parce qu'elle "pouvait porter un fusil aussi bien qu'une mère".

Voir le PDF: PDF icon Why Can't a Girl.pdf

Mère Bretagne et ses enfants

Cette chanson offrait une version du thème de Mère Bretagne, dépeignant la Grande Bretagne comme une douairière "aux nombreux enfants/dispersés au delà des mers" et qui viendrait l'aider en temps de guerre.

Voir le PDF: PDF icon Dear Old Lady.pdf

"Nous y allons gaiement"

Lorne Mulloy a perdu la vue pendant la guerre des Boers et est devenu célèbre au Canada sous le nom de "The Blind Trooper". Pendant la Première guerre mondiale, sa femme Jean atteint une certaine célébrité en tant que compositrice de chanson patriotique.

Voir le PDF: PDF icon Johnnie Canuck.pdf

Une marche pour Valcratier

La ville de Valcartier, Québec, où les troupes canadiennes étaient rassemblées avant d'embarquer pour l'Outre Mer, était bien connu à l'extérieur du Canada comme ce travail d'un compositeur américain le suggère.

Voir le PDF: PDF icon Valcartier March.pdf

Combattre ensemble

Cette chanson patriotique est conventionnelle mais reste notable pour sa référence à la mosaïque canadienne "où les nations sont mixées".

Voir le PDF: PDF icon Song of the Allies.pdf

Hymnes des alliés

Au début de la Première guerre mondiale, un éditeur canadien a publié cette collection d'hymnes des nations alliées, la Grande Bretagne et ses Dominions, la Belgique, la France, le Japan, la Russie et la Serbie. Elle comprenait "Oh Canada" et "The Maple Leaf forever"

Voir le PDF: PDF icon National Songs.pdf

Saluons l'esprit brittanique

Bien que les paroles ne fassent pas directement référence à la Bataille d'Angleterre qui eut lieu pendant l'été et l'automne 1940, l'image du pilote rappelait le petit groupe de pilotes alliés qui ont défendu la Grande Bretagne des attaques aériennes allemandes.

Voir le PDF: PDF icon Thumbs Up.pdf

Attendant le soldat qui m'est cher

Dédiée aux "Braves gars de nos forces armées", cette chanson de Bussell étaient l'une des nombreuses rengaines sur le retour au Canada des hommes sous l'uniforme.

Voir le PDF: PDF icon Soldier Boy.pdf

Le futur du Canada en chanson

Moitié chanson patriotique, moitié hymne, ce travail de Webster reflétait l'énorme optimisme au moment de l'entrée en guerre du Canada pour la deuxième fois en une génération.

Voir le PDF: PDF icon My Country.pdf

Naviguons vers la victoire

Cette chanson populaire, par les compositeurs de "There'll Always Be An England" placait la Marine Royale dans la tradition des grands héros navals du passé : Drake, Nelson, Beatty et Fisher.

Voir le PDF: PDF icon Navy's Here.pdf

Le Roi et la Reine restent

La décision de la famille royale de rester à Londres malgré les bombardements allemands était très populaire dans le monde allié. Cette chanson, introduit au Canada par The Happy Gang, incluait un poème d'Edna Jaques en honneur à la Reine Elizabeth.

Voir le PDF: PDF icon Still in London.pdf

En marche vers la victoire

Cette marche patriotique comprenait un message publicitaire de General Motors Canada qui mettait en avant la fabrication de camions pour l'effort de guerre.

Voir le PDF: PDF icon On to Victory.pdf

Les Alliés unis en chanson

Cette arrangement exprimait l'unité des nations Alliés en combinant les hymnes de l'Irlande, de la France, de l'Ecosse, de la Russie, de l'Italie, du Pays de Galles, de la Belgique, du Canada et de la Grande Bretagne.

Voir le PDF: PDF icon Allies Patrol.pdf

Le robuste bras de la Marine

Cette chanson guillerette rendait hommage aux marins, dont la constante protection assurait au "Canada de ne jamais craindre les dangers de la guerre".

Voir le PDF: PDF icon Keep Watch.pdf

L'esprit de la liberté

Malheureusement, rien n'est connu de ce morceau ou de la femme qui en a déposé les droits en 1941.

Voir le PDF: PDF icon Spirit of Freedom.pdf

Le message d'un prisonnier de guerre

Elmer McKnight des Winnipeg Grenadiers était l'un des trois frères capturés par les japonais à Hong Kong en décembre 1941. Plus tard, il a formé en captivité un orchestre et leur version de cette chanson a été diffusé lors d'une émission de propagande japonaise. Elle a été entendu jusqu'au Canada où Gordon Thompson la publiât au profit d'un fond prévu pour les frères McKnight à leur retour à Winnipeg après la guerre.

Pages