Musique

La Musique du nouveau monde

Diffusé par Radio-Canada du 17 août au 5 octobre 1944, ce programme hebdomadaire célébrait les œuvres de compositeurs canadiens tels Healey Willan, J.J. Weinzweig, J.J. Gagnier et Alexander Brott.

Chanter sur le chemin de la guerre

Ce recueil de chansons, qu’un homme d’affaires originaire d’Hamilton en Ontario offrit aux soldats, comprenait une grande variété de pièces, d’ « Eternal Father, Strong to Save » à « Stop Yer Tickling, Jock ».

Voir le PDF: PDF icon Regimental Songs.pdf

La Musique des Highlanders du Cap-Breton

Cette collection de pièces spécialisées et de succès populaires comprenait des chansons composées dans deux langues – l’anglais et le gaélique.

« Pour en finir avec Hitler »

Bien qu’elle ait probablement été composée en 1939, cette chanson, par la réjouissance qu’elle exprime en réaction à la guerre imminente, paraît dater plutôt de 1914.

Voir le PDF: PDF icon For Freedom.pdf

«Un Führer affaibli »

Cette version chantée de la célèbre marche militaire «Colonel Bogey» fut enregistrée par le Happy Gang, l’un des groupes musicaux les plus populaires pendant la Seconde guerre mondiale.

Voir le PDF: PDF icon Good Luck.pdf

D’une mère à son fils

Par les sentiments qu’elle évoque et son langage, cette partition musicale aurait très bien pu dater de la Première guerre mondiale – seule l’image floue d’un char d’assaut sur la couverture la situe dans le contexte de la Seconde.

Voir le PDF: PDF icon My Soldier Laddie.pdf

V pour Victoire

« Point point point tiret » est devenu l’un des codes identificateurs de l’effort de guerre allié les plus facilement reconnaissables, et se trouvait sur une grande variété de biens de consommation – y compris sur les partitions musicales.

Voir le PDF: PDF icon It's V for Victory.pdf

« Ils volent, ils chantent, et s’élèvent dans le ciel »

Cette chanson parvint au Canada probablement lors de la Bataille d’Angleterre en 1940, alors que la défense du territoire britannique contre les bombes allemandes dépendait des pilotes de Grande-Bretagne et de l’empire.

La plus grande chanson jamais composée

L’infortune de la Grande-Bretagne dans l’effort de guerre était grande lorsque cette chanson fut composée en 1941, et elle empira lors de l’année suivante – malgré la reconnaissance qu’éprouvait le monde envers le pays.

Que Dieu protège nos hommes

Suite à une reformulation minutieuse, l’hymne nationale britannique «God Save the King» fut transformée en un hommage aux soldats en guerre.

Pour l’Aviation royale canadienne

Le thème central d’une chanson composée en 1940, surnommée «la chanson de l’aviation canadienne», est la romance de l’envolée.

Voir le PDF: PDF icon Climbin' High.pdf

Des chansons patriotiques

Présentant un assortiment typique de partitions et de brochures de recrutement, ce dépliant contient des hymnes traditionnels et des chansons plus récentes.

Voir le PDF: PDF icon Patriotic Songs.pdf

Un recueil de chansons pour les soldats canadiens

Cette collection de chansons militaires provenant du Y.M.C.A. fournit les paroles d’hymnes nationaux, de chansons d’origines écossaise comme hawaïenne, ainsi que de chansons d’inspiration religieuse.

Les chansons militaires

Cette collection de chansons composées pour les soldats fournit les paroles et leur accompagnement musical.

La fête du Dominion en Ontario

Cette carte postale commémorative propose des paroles d’inspiration canadienne en remplacement du refrain britannique, en l’honneur du jour de la Confédération.

Comment écouter un orchestre militaire

Le professeur universitaire John Daniel Logan produisit une appréciation critique de la fanfare du 85e bataillon, certainement le seul orchestre de la Première guerre mondiale à inspirer une étude savante.

Voir le PDF: PDF icon 85th Bn band.pdf

"La force d'un orchestre militaire"

Les orchestres locaux bénéficiaient d'une aura importante pendant la Première guerre mondiale, en partie grâce à leur soutien aux orchestres militaires qui fournissaient des prestations de divertissement pendant les années de guerre. Ce magazine comprenait aussi des notes de musiciens sous l'uniforme, les détails des derniers airs patriotiques, et des réflexions sur la valeur de la musique dans les sociétés démocratiques.

Voir le PDF: PDF icon Cdn Bandsman.pdf

Chansons de soldat

Cette feuille, probablement distribuée aux soldats dans les tentes du YMCA en Grande-Bretagne et en France, contenait un mélange de titres favoris, de chansons parodiques et de tubes en temps de guerre.

"Notre Canada le meilleur de tous"

Dédiée à l'Ordre Impérial des Filles de l'Empire, cette chanson incluait une combinaison populaire : les premières lettres de chaque ligne se combinaient pour former les mots "Briton" et "Canada".

Voir le PDF: PDF icon Hats Off.pdf

"Ils viennent de lointain dominions"

L'unité impériale était le thème de cette chanson patriotique, éditée au début de la Première guerre. Elle empruntait un vers de la bien plus chameuse "Rule Britannia."

Pages