Documents pour le service

Le Carnet de paie d’un soldat

Harry Catling, qui servit l’armée britannique pendant treize ans, quitta le Canada pour l’Angleterre en tant que réserviste dès le début de la Première guerre mondiale. Il revint au Canada lors de la fin de son service en 1916, et s’enrôla promptement dans le Canadian Army Service Corps de Toronto.

Voir le PDF: PDF icon Paybook Catling.pdf

Courrier perdu

Tout objet devait être comptabilisé en temps de guerre – y compris les vestes qu’achetaient les soldats canadiens et qui étaient perdues dans le courrier.

Ordres pour la Milice, 1914

Promulgués à Ottawa, les Ordres de la Milice traitaient d’une variété de sujets, incluant les nominations et les affectations, les magasins et l’habillement, les certificats qu’obtenaient les officiers de milice, les employés à l’administration, et les services de cadets.

Ordres pour la Milice, 1917

Promulgués à Ottawa, les Ordres de la Milice traitaient d’une variété de sujets, incluant les nominations et les affectations, les magasins et l’habillement, les certificats qu’obtenaient les officiers de milice, les employés à l’administration, et les services de cadets.

Une fin de semaine à la maison

Cette passe permit à Fleetwood Berry, de l’Artillerie canadienne, de s’absenter de la base pour la fin de semaine – peut-être pour visiter sa famille à Meaford en Ontario.

Un Mennonite Amish à la guerre

En décembre 1941, Earlus Gascho, de Kirkland Lake en Ontario, se déclara être objecteur de conscience, citant son appartenance à la congrégation de Baden-Wilmot de l’Église Amish mennonite. Cette correspondance traite des arrangements prévus pour un service alternatif.

Voir le PDF: PDF icon Gascho.pdf

Un symbole du service

Un chevron de service (devant être porté sur la manche de l’uniforme) était remis à chaque année pour le service d’outre-mer ; le certificat avait pour objectif de régler le problème des vétérans frauduleux.

Un fermier néo-Brunswickois en uniforme

Caleb Harrison, de Forest Hill au Nouveau-Brunswick, fut conscrit sous la Loi sur le service militaire en juillet 1918. Ces documents lui donnèrent congé du Camp Sussex en septembre 1918 pour raisons personnelles, et lui octroyèrent une dispense formelle en janvier 1919.

Certificat d’inaptitude médicale

La Loi sur la mobilisation des ressources nationales de 1940 appela les hommes à passer un examen en prévision d’un éventuel service militaire ; ce Néo-Brunswickois fut jugé médicalement inapte.

Province de la Nouvelle-Écosse, Active Service Voters Act 1945

En prévision des élections provinciales, la Nouvelle-Écosse émit des règlements permettant aux hommes et aux femmes servant l’armée canadienne, la marine et les forces aériennes de voter dans leurs districts respectifs.

Le Royal Highlanders du Canada

Au cours de la Première guerre mondiale, la ministère de la guerre avait envisagé de publier une brève histoire de chaque bataillon d'infanterie canadien. L'histoire du 13ème Bataillon de Montréal, affilié à la Black Watch, fut l'un des rares à avoir été publié.

Voir le PDF: PDF icon 13th Bn.pdf

"La solde de reversion va être suspendue"

L'un des inconvénients du retour au Canada à la fin de la Première guerre mondiale était la fin de l'allocation de séparation et de la solde de reversion qui étaient remises à un proche.

Certificat d'Honneur

Le vétéran de la Première guerre mondiale Eli Spencer a aussi servi sous l'uniforme pendant la Seconde guerre mondiale et a obtenu ce certificat (ainsi qu'un autre de format portefeuille) de la part de la ville d'Ottawa en reconnaissance de son service.

Ordres généraux pour la Milice, 1917

Les Ordres Généraux, promulgués à l'attention de la Milice active non permanente du Canada par le Ministère de la Milice, réglaient une série de problèmes administratifs et de fonctionnement. Ceux ci concernaient des changements mineurs dans le règlement des paies, des rations, des dépôts de bataillon, des services médicaux et d'autres problèmes d'organisation.

Ordres généraux pour la Milice, 1917

Les Ordres Généraux, promulgués à l'attention de la Milice active non permanente du Canada par le Ministère de la Milice, réglaient une série de problèmes administratifs et de fonctionnement. Ceux ci concernaient les funérailles militaires, la Police militaire, le Corps Canadien des Ordonnances, et diverses décorations et médailles.

Ordres généraux pour la Milice, 1917

Les Ordres Généraux, promulgués à l'attention de la Milice active non permanente du Canada par le Ministère de la Milice, réglaient une série de problèmes administratifs et de fonctionnement. Ceux ci concernaient des instructions financières et administratives, les officiers de réserve, le Fort Garry et le démantèlement de certains bataillons du Corps Expéditionnaire.

combattre la pandémie de grippe

Durant l'épidémie de grippe de la fin de la Première guerre mondiale, de nombreuses autorités sanitaires ont recruté des volontaires civiles pour les aider face à cette crise. Agnes Shackleton, ici photographié, portait ce brassard et cette carte d'identification pendant ces tournées en octobre 1918.

Le message du Roi pour la RAF

Après la Première guerre mondiale, J.C Shackleton de Toronto, Ontario, a reçu ce certificat témoignant de son service dans la Royal Air Force (précédemment Royal Flying Corps).

Ordres généraux pour la Milice, 1917

Les Ordres Généraux, promulgués à l'attention de la Milice active non permanente du Canada par le Ministère de la Milice, réglaient une série de problèmes administratifs et de fonctionnement. Celui-ci concernait les décorations et les médailles pour les membres ayant servis longuement.

Voir le PDF: PDF icon General Orders 114.pdf

Inapte au service

Ce certificat indique que Georges Burelle de Montréal a été placé dans la Catégorie E par un médecin - affirmant qu'il était inapte au service de façon permanente.

Pages