Se souvenir

Ce bon vieux dix-huitième

En 1919, les membres du London's Women's Canadian Club organisèrent un dîner en l’occasion du retour du 18e Bataillon, comme elles l’avaient fait lors de son départ de London en 1914. Parmi les célébrités présentes se trouvaient Sir Adam Beck et le député Hume Cronyn.

Voir le PDF: 18th Bn reception.pdf

Les Héros décédés

Le monument commémoratif de guerre du comté de Hants en Nouvelle-Écosse est inspiré de l’histoire de la Grande-Bretagne, des créateurs de Stonehenge aux architectes de l’empire britannique.

Voir le PDF: Hants County WM.pdf

Une voix pour les vétérans

L’Association Army and Navy Veterans in Canada fut l’une des seules organisations de ce genre qui décida de demeurer indépendante lorsque la Légion fut fondée en 1926.

Voir le PDF: Khaki Call 1930.pdf

Les Bulldogs de Bell

Le très populaire officier commandant de ce bataillon de Calgary inspira son surnom. Parmi la liste de ses membres, on trouve le nom du Premier ministre R.B. Bennett, un membre associé de l’organisation.

Voir le PDF: 31st Bn 1933.pdf

Des divertissements, de la danse et du bridge

La Great War Veterans Association était la plus grande organisation de vétérans canadiens qui prit la décision de demeurer indépendante, alors que la plupart des autres choisirent de joindre la Légion en 1926.

Le Corps canadien à Port Colborne

La Canadian Corps Association fut fondée après la réunion du Corps à Toronto en 1934, et quelques branches sont toujours actives aujourd’hui au Canada. Leurs rangs comprennent des descendants des membres originaux du Corps canadien et des vétérans des guerres ultérieures.

« Outre-mer en 1914 »

Cette rencontre fut organisée par l’Original Club, fondé en 1918 pour rassembler les hommes qui étaient allés outre-mer avec la 1ere Division originale. A la lecture des descriptions des années de guerre et de ses séquelles, on perçoit immanquablement une pointe de nostalgie.

Six Bits

Le 75e bataillon recrutait ses hommes dans la région de Toronto. Le journal de son association célébrait ses exploits de guerre, ainsi que les réussites de ses membres après la fin du conflit.

Voir le PDF: Six Bits.pdf

Deux frères à la guerre

Les deux frères Iceton s’enrôlèrent dans le 124e bataillon à Toronto en décembre 1915, mais un seul revint après la guerre. Les membres de la famille rassemblèrent une petite collection de lettres, de photos, et d’autres souvenirs pour honorer leur service et leur sacrifice.

Brantford – la ville du téléphone

Cette brochure de collecte de fonds en dit très peu sur Brantford pendant la Première guerre mondiale, mais présente plutôt des photos de monuments locaux pour susciter l’enthousiasme civique.

Voir le PDF: Brantford.pdf

L’organisation Army and Navy Veterans in Canada

Bien qu’elle soit apparue au dix-neuvième siècle, l’organisation Army and Navy Veterans in Canada ne bénéficia d’une charte fédérale qu’en 1917. Il s’agit de l’une des rares organisations qui s’abstint de joindre la Légion canadienne lorsque celle-ci fut créée en 1926.

Rendre hommage aux disparus à Pembroke

Les vétérans de la Première guerre mondiale et les soldats de la milice prirent la rue à Pembroke, en Ontario, pour la parade du jour de l’Armistice en 1931.

«Nulle larme pour la mort d’un héros»

A l’occasion du cinquième anniversaire du début de la Première guerre mondiale, les vétérans de Vernon, en Colombie-Britannique, construisirent cette installation.

«Le Jardin des valeureux»

Cette chanson fut publiée une dizaine d’années avant que le Monument commémoratif de guerre à Ottawa n’eût été complété. Les bénéfices des ventes de cette carte furent remis à la Légion canadienne.

Un appel à tous les vétérans

Alors que la Deuxième guerre mondiale créait des centaines de milliers de membres potentiels, la Légion canadienne saisit toutes les occasions d’informer les hommes et les femmes en uniforme de ses objectifs et de ses projets d’avenir.

Voir le PDF: Unity is Strength.pdf

Les sept cent un morts du comté de Brant

Le sculpteur Walter Allward avait complété le mémorial Bell à Brantford et travaillait sur le mémorial canadien à Vimy en France, lorsque son monument commémoratif aux morts du comté de Brant dans le sud de l’Ontario fut dévoilé. Les restrictions budgétaires firent en sorte que les figures allégoriques imaginées ne purent être ajoutées à temps.

Voir le PDF: Brant War memorial.pdf

Le sacrifice d’une nation

Cette affiche, distribuée par un journal torontois, célèbre le dévoilement du Monument commémoratif de guerre à Ottawa quelques mois avant le début de la Seconde guerre mondiale.

Halifax en temps de guerre, 1943

Cette collection de dessins produits par Robert W. Chambers fut publiée par le Halifax Mail pour immortaliser la vie à Halifax durant la guerre.

Programme du couronnement de George VI

Bien qu’il ne concerne pas directement la Seconde guerre mondiale, ce programme souvenir officiel du couronnement de George VI présente un témoignage fascinant et détaillé de l’évènement, célébré à travers tout le Commonwealth britannique. George VI, souverain du Royaume-Uni et Roi du Canada, régna durant toute la durée du conflit. Il mourut en 1952. (Note : il s’agit ici d’un dossier volumineux, qui pourrait prendre un certain temps à télécharger).

Exposition sur les tableaux de mémoriaux de guerre canadiens

Ce guide de l’exposition de toiles de monuments commémoratifs canadiens, organisée en 1920, inclut un catalogue de la collection et des photos des œuvres.

Pages