Se détendre

"Au côté de la Grande-Bretagne nous irons"

Dans la longue lignée des chansons patriotiques à propos de la mère-patrie, ce morceau de Miller était chanté par l'un des chanteurs les plus populaires de son temps.

Se rallier autour du drapeau

Cette chanson était dédiée aux contingents canadiens outre-mer, et fut publiée en un temps où nul ne savait combien d'unités canadiennes seraient envoyées au front.

Voir le PDF: PDF icon Best Old Flag.pdf

Une chanson de marche canadienne

Cette précoce chanson patriotique commençait avec une sonnante référence aux appels du clairon "des chutes du Niagara aux récifs d'Halifax".

Voir le PDF: PDF icon Soldier Lad.pdf

En chantant avec les vétérans

Quand les vétérans de la Première guerre se retrouvaient, ils reprenaient souvent les chants qu'ils avaient pratiqués sous l'uniforme : We are Fred Karno's Army," "Far, far from Ypres," "There's a Little Wet Home in the Trench," "Madame, Your Beer's No Bon" et sans doute d'autres dont les paroles ne pouvaient être reprises en galante compagnie.

Voir le PDF: PDF icon Legion songbook.pdf

La Canadienne n'a jamais peur

Cette chanson publiée à titre privé présentait la femme canadienne aux côtés des hommes sur la ligne de front, parce qu'elle "pouvait porter un fusil aussi bien qu'une mère".

Voir le PDF: PDF icon Why Can't a Girl.pdf

Mère Bretagne et ses enfants

Cette chanson offrait une version du thème de Mère Bretagne, dépeignant la Grande Bretagne comme une douairière "aux nombreux enfants/dispersés au delà des mers" et qui viendrait l'aider en temps de guerre.

Voir le PDF: PDF icon Dear Old Lady.pdf

"Nous y allons gaiement"

Lorne Mulloy a perdu la vue pendant la guerre des Boers et est devenu célèbre au Canada sous le nom de "The Blind Trooper". Pendant la Première guerre mondiale, sa femme Jean atteint une certaine célébrité en tant que compositrice de chanson patriotique.

Voir le PDF: PDF icon Johnnie Canuck.pdf

Honorer les vétérans à Toronto

Ce concert qui comprenait quelque chose du nom de "Solo de boîte à biscuit" par le sergent A.E. Blake était l'un des premiers évènements organisés par l'Association des Vétérans de la Grande Guerre.

Voir le PDF: PDF icon Women's Tribute.pdf

Noel Outre mer

Cette carte de Noel, produit par l'Armée du Salut, représentait une scène idyllique de la nature canadienne plutôt qu'une scène de saison.

Une marche pour Valcratier

La ville de Valcartier, Québec, où les troupes canadiennes étaient rassemblées avant d'embarquer pour l'Outre Mer, était bien connu à l'extérieur du Canada comme ce travail d'un compositeur américain le suggère.

Voir le PDF: PDF icon Valcartier March.pdf

Combattre ensemble

Cette chanson patriotique est conventionnelle mais reste notable pour sa référence à la mosaïque canadienne "où les nations sont mixées".

Voir le PDF: PDF icon Song of the Allies.pdf

Hymnes des alliés

Au début de la Première guerre mondiale, un éditeur canadien a publié cette collection d'hymnes des nations alliées, la Grande Bretagne et ses Dominions, la Belgique, la France, le Japan, la Russie et la Serbie. Elle comprenait "Oh Canada" et "The Maple Leaf forever"

Voir le PDF: PDF icon National Songs.pdf

Pour amuser les troupes

La plus fameuse affiche canadienne de la Première guerre mondiale, les Dumbells, était la préférée des militaires pendant la guerre puis des civils dans l'après guerre. Leur spectacle de 1918 comprenait un sketch appelé Vimyologie, qui se projetait en 2017 pour voir la guerre depuis le futur. Le chef de troupe, le Major-General Louis Lipsett, fut tué au combat en octobre 1918.

Voir le PDF: PDF icon Dumbells 1918.pdf

Danse à l’hôpital

L’hôpital canadien de Granville, qui administrait des traitement orthopédiques aux blessés, resta en service jusqu'en septembre 1919, bien longtemps après que la plupart des soldats canadiens soient retournés dans leur foyer.

Pâques sur le front de l'Ouest

Les aumôniers canadiens servant en France ont distribué ces cartes aux troupes à l'occasion de Pâques 1915. Quelques uns d'entre eux passeront les 5 Pâques suivants loin de leur familles.

Naviguant vers la guerre

Cette brochure, imprimée à bord du bateau, n'aurait pas dépareillé sur une traversée en temps de paix. Néanmoins, les hommes et les femmes du 86ème Bataillon d'artillerie, du 224ème Bataillon Forestier, du 8ème Sanitaire et de la 4ème division d'approvisionnement en munition partaient à la guerre et pas en vacances.

Voir le PDF: PDF icon White Star.pdf

Les Highlanders de Nouvelle Ecosse au repos

En juin 1918, le 85ème Bataillon de la Force Expéditionnaire Canadienne, a organisé un dîner de gala et un bal pendant son repos loin de la première ligne. L'unité passa la plupart du reste de la guerre au combat.

Voir le PDF: PDF icon 85th Bn musical.pdf

Saluons l'esprit brittanique

Bien que les paroles ne fassent pas directement référence à la Bataille d'Angleterre qui eut lieu pendant l'été et l'automne 1940, l'image du pilote rappelait le petit groupe de pilotes alliés qui ont défendu la Grande Bretagne des attaques aériennes allemandes.

Voir le PDF: PDF icon Thumbs Up.pdf

Attendant le soldat qui m'est cher

Dédiée aux "Braves gars de nos forces armées", cette chanson de Bussell étaient l'une des nombreuses rengaines sur le retour au Canada des hommes sous l'uniforme.

Voir le PDF: PDF icon Soldier Boy.pdf

Le futur du Canada en chanson

Moitié chanson patriotique, moitié hymne, ce travail de Webster reflétait l'énorme optimisme au moment de l'entrée en guerre du Canada pour la deuxième fois en une génération.

Voir le PDF: PDF icon My Country.pdf

Pages