Artisanat

Tricoter pour la victoire

Ce manuel d’artisanat inclut une liste exhaustive des organismes de charité pour femmes au Canada, des patrons pour tout vêtement pour les hommes et femmes en uniformes, ainsi que des «styles pratiques pour les victimes de la guerre ».

Voir le PDF: Monarch.pdf

Des habits à la mode pour le soldat canadien

La couture était une activité très populaire parmi les bénévoles. Des livres tels que celui ci fournissait des gabarits pour toutes sortes de vêtements.

Voir le PDF: Service Woollies.pdf

Des modèles pour chaussettes de guerre

Les notes dans ce livre suggère que son propriétaire originel a passé un temps considérable à tricoter des pulls pour les hommes en uniforme.

Voir le PDF: Red Cross Knitting.pdf

Tricoter des chaussettes pour les soldats

Il suffit de lire les lettres et les journaux des soldats pour voir comme il était important d'avoir de bonnes chaussettes lorsque l'on était soldat, tout comme il était important que les Canadiens puissent les fournir. Le fait est que cette feuille d'instruction de tricotages, conservé par Charlotte Halls de Winnipeg, Manitoba, est usée par un usage fréquent et a dû passé dans bien des mains au cours de la guerre.

Tricoter avec style et parcimonie

La Compagnie de lainage Monarch était l'une des plus grandes firmes textiles canadiennes. en temps de guerreSes magazines de gabarits permettaient aux familles de coudre leur propres vêtements avec les moyens à leur disposition tout en restant attrayant.

Voir le PDF: Knitting Monarch1.pdf

Tricoter des chaussettes pour les soldats

Cette étiquette confirmait qu'il "Il y avait suffisamment de laine dans cette pelote pour tricoter une paire de chaussette".

Artisanat pour le front

Ces cartes postales de soie étaient très populaires chez les soldats de la Première guerre mondiale et procurait une importante source de revenues pour les artisans français et belges.