Se battre

Nous ne sommes pas seuls

Cette collection contient des témoignages de dignitaires et d'officiels des pays Alliés ayant subi une défaite majeure tôt dans la guerre incluant la Tchécoslovaquie, la Pologne, la Norvège, la Belgique, la Grèce, et les Pays Bas. Le but de ces publications étaient de rappeler le combat de ces pays, et de rappeler aux citoyens que ces Alliés combattaient toujours, bien que de manière différente.

Voir le PDF: PDF icon NousPasSeuls.1941.pdf

Nous ne sommes pas seuls

Cette collection contient des témoignages de dignitaires et d'officiels des pays Alliés ayant subi une défaite majeure tôt dans la guerre incluant la Tchécoslovaquie, la Pologne, la Norvège, la Belgique, la Grèce et les Pays Bas. Le but de ces publications étaient de rappeler le combat de ces pays, et de rappeler aux citoyens que ces Alliés combattaient toujours, bien que de manière différente.

Instructions aux conscripts

Les hommes qui étaient appelés au service militaire durant la Seconde guerre mondiale recevaient des instructions explicites sur la façon d'obtenir un examen médical et de s'y présenter.

Titulaires de la Victoria Cross

Afin d'aider ceux qui devaient prononcer des discours publics sur la guerre, le gouvernement fédéral a conçu ce digest sur les conditions pour obtenir la Victoria Cross. Il pouvait être utilisé pour fournir de la matière aux discours.

Voir le PDF: PDF icon For Valor.pdf

Le "Canadian Daily Record"

Distribué gratuitement dans toutes les unités militaires canadiennes en Europe, le "Record" contenait un mélange de nouvelles nationales et internationales pour informer les soldats de ce qui se passait dans le monde. Il était imprimé sur du papier journal, ce qui a pour résultat que les copies conservées sont en piètre état.

Sécurité Radio

Des modifications étaient faites régulièrement à ce manuel de combat de poche, dont étaient habituellement porteurs les officiers. Ici, elles concernaient le bon usage des communications radio.

Voir le PDF: PDF icon FSP Signals.pdf

Les Mennonites et la conscription

D'après la loi canadienne, l'exemption de la conscription durant la Première guerre mondiale dépendait de l'appartenance à un groupe religieux qui avait reconnu comme pacifiste. Ces cartes attestaient que Jacob et Johann Wiebe étaient des membres baptisés de l'Eglise Mennonite de Sommerfield, Manitoba et étaient de ce fait exempts de conscription.

La Ligue Navale en Alberta

Fondée en 1895, la Ligue Navale du Canada a été créée pour instiller aux jeunes l'importance de la défense navale.

Des nouvelles des Highlanders de Nouvelle Ecosse

"The Thistle", journal publié par le 85ème Bataillon de Nouvelle Ecosse, se composait d'un mélange de nouvelles du bataillon, d'humour et de publicités à destination des soldats.

Voir le PDF: PDF icon Thistle.pdf

Inapte au service

Ce certificat indique que Georges Burelle de Montréal a été placé dans la Catégorie E par un médecin - affirmant qu'il était inapte au service de façon permanente.

Le Canada déclare la guerre en 1939

Le dimanche 10 décembre 1939, le gouvernement canadien a officiellement annoncé que la nation était en guerre avec l'Allemagne.

Un Afro-américain dans le CEF

Des milliers d'américains se sont enrôlés dans le Corps Expéditionnaire Canadien au cours de la Première guerre mondiale - Harrison Webster était l'un des quelques Afro-américains à la faire. Natif de Fergus Fall dans le Minnesota, il s’enrôlât dans le deuxième Bataillon de Construction du Saskatoon en octobre 1916.

Volontaire maintenant ou ce sera la conscription

Dans cet appel aux volontaires, le chanteur populaire Will J. White adresse un avertissement aux jeunes canadiens : "C'est le service volontaire qui laisse la conscription à la porte".

Voir le PDF: PDF icon Follow us along.pdf

Allez vous faire votre part du boulot?

Cette chanson est dédiée au Ministre de la Défense et des Milices Sam Hughes, et suggère que chaque Canadien devrait se demander : "peux-tu prendre une plus grosse part de boulot?"

Voir le PDF: PDF icon Do your bit.pdf

"Laisse la scie pour l'épée"

Dans cette chanson qui s'inspire du soldat-citoyen idéal, on demande aux hommes "de se rapprocher du registre et de signer, d'entendre l'appel du clairon".

Voir le PDF: PDF icon Canada fall in.pdf

Sauver la situation à Ypres

Mi compte rendu historique, mi tract de recrutement, cet étui décrit en termes élogieux la défense d'Ypres par les Canadiens, afin d'encourager d'autres jeunes hommes à suivre les traces de ceux qui ont déjà rejoint la Force Expéditionnaire Canadienne.

Conscrits du Québec

Un conscrit n'est pas nécessairement un soldat par contrainte. Le fait que ces Canadiens-français étaient d'accord pour être photographier en uniforme suggère qu'ils n'étaient pas réticent de servir sous la "Feuille d'érable".

La "Training Review" de l'Aviation Royale Canadienne

This newspaper, published on the authority of the Air Member for Training, circulated to training schools and reported on flying, navigation, aircraft, meteorology, armament, and radio developments. Ce journal, publié sous l'autorité du programme de formation de l'ARC, circulait dans les écoles de formation et s'intéressait aux derniers développements en matière de vol, de navigation, d'ingénérie aéronautique, de météorologie, d'armement et de radio diffusion.

Voir le PDF: PDF icon Training Review.pdf

Exemption pour un ouvrier de l'industrie de guerre

Ce certificat affirme que l'ouvrier Alvery Babineau d'une usine de munitions du Nouveau Brunswick était exempté de la conscription, au moins jusque des hommes en moins bonne santé soient appelés.

Garçons en uniformes

Le règlement permettait à la Force Expéditionnaire Canadienne d'enrôler des garçons de 14 ans (et parfois plus jeune) comme musiciens, clairons, trompettes et tambours. Ils n'étaient pas autorisés à se rendre sur le front, mais il ne fait pas de doute que certains se sont glissés dans des unités combattantes.

Pages