L'Air Raid Précautions

Raid sur Toronto!

Complétés lors d’un exercice de raid aérien en 1942, ces rapports supposent que des bombes aient été relâchées sur Castlewood et Roselawn, Glengrove et Duplex, et Roehampton et Banff – et que le 534 Avenue Roselawn ait été la proie des flammes.

La mise en application des coupures de courant

Même si les risques d’une attaque aérienne au Canada semblaient réduits, les règlements établis par les Defence of Canada Regulations octroyaient aux autorités des pouvoirs spéciaux pour imposer une panne durant les exercices de raids aériens.

Se préparer aux attaques aériennes

La riposte à une attaque aérienne sur la ville de Thorold, en Ontario, fut planifiée avec une précision toute militaire, mais les plans ne furent heureusement jamais mis en action.

Voir le PDF: Thorold ARP.pdf

La poésie au service du recrutement

Le genre poétique fut exploité de plusieurs manières pendant la Seconde guerre mondiale – y compris pour recruter les bénévoles de la défense antiaérienne.

Faites ce que le surveillant vous dit

La guerre offrait quelques moments d'humour de mauvais goût - comme cette carte rapportée de Grande-Bretagne par un soldat Canadien après la Seconde guerre mondiale.

Défense passive à Toronto

Bien que le Canada n'ait pas été en grande danger de se voir bombarder, il y avait un département de défense passive pendant la Seconde guerre mondiale, composé de civils assurant diverses tâches en cas d'attaque.

Comment s'habiller pendant un bombardement aérien?

En rappelant aux femmes que l'ennemi "n'a aucune considération pour la sûreté des civils", cette brochure (sponsorisé par la marque de produits de beauté Orient) donnait des conseils sur ce qu'il fallait faire en cas d'attaque aérienne et notamment sur la façon de se vêtir en cas de dégâts dans le voisinage.

Préserver vos maisons des bombes incendiaires

Parce que l'aviation allemande avait utilisé des bombes incendiaires avec des efffets si dévastateurs sur Varsovie, Rotterdam et Londres, les Canadiens étaient prévenus à se préparer à de telles attaques sur leurs maisons et lieux de travail.

Voir le PDF: Incendiary bombs.pdf

Garder le Canada en sécurité

Alors que la menace contre le Canada s'estompait, les travailleurs de la défense civile tournaient leurs énergies vers d'autres sujets, incluant les feux de forêts et la promotion de la sécurité dans les mines.

Voir le PDF: CDB Sep 1944.pdf

Faire de votre maison un abri anti aérien

Bien qu'admettant que la possibilité d'une attaque aérienne sur le sol canadien était très réduite, le gouvernement fédéral conseillait néanmoins aux Canadiens de se préparer en s'assurant que leur maison offrait une protection maximale contre les bombes.

Voir le PDF: Home ARP.pdf

Extinction des feux au foyer

Les communautés se reposaient souvent sur des techniques de couvre feu pour protéger les zones résidentielles des bombardements. Cette brochure indiquait aux civils les moyens de préparer sa maison, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Réagir face aux bombes incendiaires

Les bombes incendiaires étaient conçues pour provoquer des feux. Ce manuel met en avant les mesure pour éviter et contenir ce type de feu et pour minimiser le nombre de victimes et les dégâts.

Voir le PDF: Indendiary Bombs.pdf

Procédures de couvre-feu pour les commerces

Dans le cadre d'une série plus large, cette brochure détaillait les étapes nécessaires à la protection des petites entreprises contre un potentiel raid aérien. Les différentes manières de protéger les fenêtres étaient d'une importance particulière, soit avec rideaux improvisés soit de peinture spéciale.

Répétition pour le couvre-feu

Les alertes aux raids aériens et les exercices d'extinction des feux étaient des évènements courants au Canada durant la Seconde guerre mondiale - comme le montrent ces indications affichées dans un hôtel de Colombie Britannique.