Publicité

La Guerre jusqu’à présent…

Smart-Woods était l’un des plus grands fabricants de sacs, de tissus, de toiles et de vêtements, mais ses produits font à peine l’objet d’une mention dans ce magazine publicitaire, qui offre un compendium de statistiques sur les nations impliquées dans la Première guerre.

Voir le PDF: Sacklopedia.pdf

Devenir un consommateur averti

Cette simple brochure, publiée à Saint Jean au Nouveau-Brunswick, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de pamphlets offrant aux femmes de la publicité ainsi que des astuces sur la façon de gérer les pénuries de temps de guerre.

Voir le PDF: Homemaker.pdf

L’achat d’assurances : un geste patriotique

Citant un vers du poète Frederick George Scott, une compagnie d’assurances s’inspira du patriotisme de la Première guerre et de ses stratégies publicitaires.

Le lèche-vitrine pendant la guerre

Ces photos, peut-être prises à Vancouver, montrent un étalage consacré à la publicité encourageant l’achat de timbres d’épargne de guerre.

La guerre de tous les points de vue

Le magnat de la presse britannique Lord Northcliffe publia une histoire contemporaine de la Grande guerre, dont les profits furent versés à la British Red Cross Society et à l’Ordre de saint Jean.

La guerre si loin…

Du fait que les combats avaient lieu dans des régions méconnues des Canadiens, les cartes géographiques des zones de guerre étaient particulièrement populaires, puisqu’elles vulgarisaient des événements complexes et permettaient aux civils de bien comprendre les dernières nouvelles en provenance du front.

Achetez canadien!

Pendant la Seconde guerre mondiale, le gouvernement fédéral fit la promotion énergique d’une stratégie d’achat local, afin de prévenir la fuite de capitaux provoquée par l’achat de biens fabriqués à l’étranger.

Fabriqué au Canada

Ce calque multilingue fut créé en 1943, possiblement pour être posé sur du matériel de guerre canadien, comme des véhicules destinés à l’exportation.

Des cadeaux pratiques pour les soldats au front

Il en incombait aux Canadiens de songer à leurs proches au front et de leur envoyer parfois des cadeaux – achetés, bien sûr, d’entreprises locales.

Les fantômes de Vimy

La peinture de Longstaff était très populaire et largement reproduite, mais qui ne fut pas offusqué de voir une entreprise funéraire la diffuser à des fins publicitaires?

La guerre comme argument de vente

Afin de capitaliser sur l'humeur général du public, Dodds-Simpson Press a fait parvenir ses publications aux familles canadiennes dont l'un des membres était sous les drapeaux - leurs adresses ayant été communiquées par le gouvernement fédéral.

Voir le PDF: War Pictorial.pdf

Achetez canadien

Cette affiche, probablement à l'intention des vitrines, rappelait aux consommateurs qu'acheter des produits canadiens soutenait les travailleurs locaux et contribuait au maintien de la devise.

Silence de ta part - convoi à bon port

Dans cette petite affiche, un marin canadien invite chacun à garder le silence afin d'éviter de révéler des informations sensibles qui pourraient aboutir à la perte d'un navire.

Dans les champs de Flandres

Le poème de John MCCrae "In Flanders Fields" fut placé dans de nombreuses publicités pendant et après la Première guerre, mais peut-être était-il d'un goux doûteux que de l'utiliser pour un fabricant de vêtements chirurgicaux.

Magasinez pour des chapeaux

Une des conséquences involontaires de la guerre fut l'explosion de la demande d'uniformes militaires, de chapeaux, de médailles et autres panoplies. Une demande que les fabricants de firent un plaisir de satisfaire.

Voir le PDF: Military Number.pdf

La guerre en 1942 - vue par l'anti gel Maple Leaf

Ce dépliant distribué par la compagnie montréalaise combine une publicité pour un anti gel, des conseils aux consommateurs, des indications pour contribuer à l'effort de guerre et une carte des fronts militaires.

La rumeur : étouffez la!

Cette publicité, qui fut produit en de nombreux formats durant la Seconde guerre mondiale, encourageait les Canadiens à s'opposer durement à la diffusion des rumeurs.

Les murs ont des oreilles

Cette pancarte encourage les Canadiens à être particulièrement vigilant à ce qu'ils disent dans les hôtels, car il est toujours possible qu'un agent ennemi soit à l'écoute.

Votez Libéral et gagnez la guerre

Helen Smith et John Forester avaient gagné -au nom du Parti libéral- l'élection de 1937 dans la circonscription Vancouver-Burrard, mais même la rhétorique patriotique ne put les aider lors de l'élection provinciale de 1941. Le duo finit troisième derrière les candidats du Parti Social Démocratique du Canada et du Parti Conservateur.

Le Maréchal Foch vend des assurances!

Cette photo du Commandant suprême des forces allées a été utilisé par la compagnie d'assurance London Life pendant la Première guerre mondiale.

Pages